Maspalomas
GranCanaria.com El Tiempo Hoy Home

Nature

 

Gran Canaria est Réserve Mondiale de la Biosphère

La Nature de Gran Canaria est source de joies pour ses habitants depuis des siècles. La première joie, c’est le cadeau du climat dont on jouit ici toute l’année. Un temps doux qui rend la vie agréable et tranquille. Néanmoins on ne parle pas seulement du beau temps lorsqu’on dit que la Nature a gâté Gran Canaria.

Roque Nublo. Gran Canaria.

Gran Canaria est un continent miniature, avec un éventail de paysages très peu ordinaires, situé au cœur d’un archipel très divers. C’est la raison pour laquelle l’UNESCO a décidé de donner à l’île le titre de Réserve de la Biosphère. Afin de soutenir activement la préservation des pièces qui composent ce puzzle de scènes naturelles, un micro monde différent et très particulier. Pratiquement la moitié de l’espace géographique de Gran Canaria a été introduit dans cette Réserve, comprenant six communes rurales, liées à des activités traditionnelles.

Une randonneuse au sommet de Gran Canaria

Néanmoins, qu’a la Nature de Gran Canaria pour mériter une telle reconnaissance de la part de l’UNESCO ? En premier lieu, l’île est un parc à thèmes de la flore étrange et magique de la Macaronésie. Un parc ouvert qui conserve le trésor composé de plantes et fleurs qui ont poussé indépendamment du reste du globe avec la marque propre à la région de Macaronésie. Un monde naturel qui a vécu à son aise pendant des siècles, au cœur des reliefs variés de l’île.

Plage de Güi-Güi

Et c’est justement là, dans son relief, dans sa configuration géomorphologique si particulière, que réside une autre particularité de Gran Canaria. Une immense chaudière d'effondrement, la Caldera de Tejeda, qui domine le centre de l’île et déploie à son tour un réseau de drainage des eaux pluviales qui parcourent les falaises et serpentent jusqu’à la mer. Dans l’ensemble, on peut considérer que Gran Canaria est un grand massif qui s’élève de l’altitude zéro jusqu’à 1949 mètres d’altitude pour le Pico de Las Nieves.

Pinèdes dans la Réserve de la Biosphère

L’altitude de l’île et le côté abrupte du relief rendent possible une multitude de microclimats et créent différents habitats. Dans ce sens, on remarquera le sud-ouest de l’île qui a su conserver son cadre naturel au fil des siècles. Dans cette zone, on trouve de vastes étendues de pins canariens, un arbre aux caractéristiques particulières qui le rendent unique au monde. D’un autre côté, l'activité humaine est venue s’ajouter à l’environnement, jusqu’à tel point qu’il est difficile de faire la différence entre les éléments introduits par le travail des hommes le plus traditionnel et le paysage d'origine de l'île, le tout composant une mosaïque de paysages particulière dont on prend aujourd'hui soin pour les générations futures.

Ciel et mer bleue sur la côte de Gran Canaria

On retrouve aussi sur la côte ce caractère de Gran Canaria, île de contrastes. Depuis le littoral jusqu’à 300 mètres d’altitude dominent les paysages arides et hyper-arides où poussent chardons et tabaibas (Euphorbia Balsamifera). Les fonds de ravins et les vallées sont occupés par des palmeraies, Tarahales et Sauzales. La côte, ses vastes deltas immergés, ses coulées volcaniques sous-marines, des grandes falaises et ses bancs de sable reliés les uns aux autres.

Tout ce mélange naturel produit la richesse de la biodiversité où viennent évoluer la tortue boba, le dauphin mulet ou le calderon gris. Ils se rassemblent chaque jour pour une nouvelle représentation. Ce sont les mille climats et les mille espèces naturelles qui dansent ensemble sur une île Réserve de la Biosphère. 

Patronato de Turismo de Gran Canaria. Tous droits réservés.
Cadre Légal